Les biomarqueurs pour un diagnostic précis de l’Alzheimer

Jeudi, 13 juillet 2017

 

Le diagnostic de la maladie d’Alzheimer est devenu nettement plus précis qu’il y a cinq à dix ans. A l’époque, un patient sur trois obtenait un diagnostic erroné. Aujourd’hui, les spécialistes peuvent poser un diagnostic avec une précision avoisinant les 100 pourcent, de surcroît cinq ans plus tôt qu’en recourant à d’autres examens. C’est possible grâce aux biomarqueurs, des caractéristiques biologiques mesurables dans le corps de façon objective au moyen de procédés hautement technologiques.

 

De la recherche à la clinique

Or, le recours à des procédés visant à identifier des biomarqueurs reste encore relativement rare. En effet, ces tests coûtent cher, et les frais ne sont pas forcément pris en charge par les assurances maladie. Les chercheurs espèrent améliorer cet état de fait grâce à une meilleure coordination internationale. Outre le développement, des validations s’imposent afin de démontrer l’efficacité des biomarqueurs dans le diagnostic de l’Alzheimer. Une cinquantaine de chercheurs se sont regroupés en élaborant en 2014 une planification en matière de recherche. Le programme « Strategic roadmap for an early diagnosis of Alzheimer’s disease based on biomarkers » peut être consulté ici.

Revenir