Moins de limitations: le Conseil fédéral tient compte de nos objections

Mardi, 22 août 2017


Le Conseil fédéral a tranché: le nouveau tarif médical ambulatoire TARMED entrera en vigueur le 1er janvier 2018. Certaines réductions importantes de prestations qui étaient initialement prévues n’ont pas été retenues et ce la aussi grâce à la prise de position d’Alzheimer Suisse. Des limitations moins nombreuses s’appliqueront notamment aux personnes atteintes de maladies psychiques, ainsi qu’aux plus de 75 ans.


En cas d’investigations médicales, seules devaient désormais être facturées 30 minutes par trimestre – c’est-à-dire la moitié du temps actuel – pour des prestations en l’absence du patient, et le minutage des consultations médicales devait être réduit. Ces deux directives affectaient tout particulièrement les personnes atteintes d’une forme de démence car les investigations spécifiques à ces maladies sont souvent très complexes et prennent donc beaucoup de temps. Alzheimer Suisse a défendu les intérêts des personnes atteintes d’une démence dans une prise de position adressée au Conseil fédéral, dans laquelle elle lui demandait d’adapter ces limitations – une première étape est franchie avec succès!

 

Le Conseil fédéral a accepté l’essentiel des objections que nous avions soulevées et a adapté le projet en conséquence. Les personnes de plus de 75 ans, ainsi que celles qui sont atteintes de troubles psychiques restent donc exclues de la limitation des prestations en l’absence du patient. La nouvelle ordonnance révisée sera officiellement adoptée cet automne par le Conseil fédéral. C’est à ce moment-là aussi que sera publiée la structure tarifaire définitive, qui entrera ensuite en vigueur le 1er janvier 2018. Nous nous assurerons alors une nouvelle fois que les intérêts des personnes atteintes de démence – quel que soit leur âge – sont encore correctement protégés.

Revenir