Loading

Réagir aux signes annonciateurs

Une tendence aux oublis peut faire partie du processus naturel de vieillissement. Mais elle peut aussi être un signe annonciateur d'un début d'Alzheimer. Un dépistage soigneux et surtout précoce est important pour en connaître la cause.


Vous trouverez ci-après une liste de questions fréquemment posées à l'équipe du Téléphone Alzheimer, avec nos réponses. Si vous souhaitez en savoir plus, n'hésitez pas à nous appeler au 058 058 80 00 ou de prendre contact avec la section de votre section dans le canton.

 

1. J’ai de plus en plus de difficultés avec ma mémoire. Comment savoir si je suis atteint d’Alzheimer?

Si vous constatez que vous avez des signes comme des troubles de mémoire, de la difficulté à trouver vos mots, si vous êtes désorienté/e dans l'espace et/ou dans le temps, parlez-en à votre médecin de famille. Les troubles de la mémoire peuvent avoir différentes causes.

 

 

 

2. Je crains que mes symptômes soient dus à une maladie d'Alzheimer. Comment faire pour un dépistage ?

La première personne à laquelle vous devriez parler de vos craintes est votre médecin de famille. Le cas échéant, il peut vous orienter vers une Consultation de la mémoire ou vers un spécialiste.

 

Plus d’informations dans le menu: Examen et diagnostic

 

 

3. Mon médecin de famille ne prend pas mes craintes au sérieux. Puis-je m’adresser directement à une Consultation de la mémoire ?

Les Consultations de la mémoire demandent en principe que l’on passe par un médecin. Vous pouvez obtenir des conseils personnalisés auprès du Téléphone Alzheimer : 058 058 80 00

 

Plus d’informations dans le menu: Examen et diagnostic

 

 

4. Le médecin m'a annoncé que j'ai la maladie d'Alzheimer. Que puis-je faire maintenant ?

Restez actif/active. Pensez aussi à simplifier votre vie, votre quotidien, votre ménage. Vous gagnerez ainsi en qualité de vie. Réalisez les projets que vous avez en attente.

 

Consultez notre brochure « Après le diagnostic Alzheimer »

 

Visitez aussi le site de France Alzheimer et maladies apparentées

 

 

5. Où obtenir des conseils et des réponses à mes questions?

L’équipe du Téléphone Alzheimer, atteignable au numéro 058 058 80 00, ou le bureau de conseil de votre section cantonale sont là pour vous fournir des renseignements et des conseils. Certaines sections cantonales se déplacent même à domicile pour les entretiens. Pour les questions financières, vous pouvez vous adresser à Pro Senectute (dès 60 ans) ou à Pro Infirmis (avant l’âge de la retraite) et Procap (avant l'âge de la retraite). 

 

Plus d’informations sous :

www.pro-senectute.ch

www.proinfirmis.ch

www.procap.ch

 

 

6. La démence se soigne-t-elle ? Que peut-on faire ?

Pour le moment, il n’est pas possible de guérir une démence. Les médicaments existants peuvent atténuer les effets de la maladie. Les activités dans le quotidien ainsi que les traitements non médicamenteux sont cependant aussi importants. Ils contribuent à maintenir les facultés mentales plus longtemps et à garantir une meilleures qualité de vie.

 

Plus d’informations dans le menu: Traitement

 

 

7. Comment maintenir mes capacités le plus longtemps possible ?

Restez en contact avec vos amis, votre famille, vos voisins. Faites-vous plaisir en maintenant vos activités préférées. Accordez-vous des moments de discussion, de jeux, de chants, de lecture, de visites culturelles. Soignez aussi la forme physique : faites de la marche, du vélo ou de la gymnastique, tout cela stimule le cerveau.

Prenez votre temps pour faire les choses et n'oubliez pas les moments de détente.

Instaurez une certaine routine dans la journée et dans la semaine. Les choses se font ainsi plus facilement et vous en retirez plus de satisfaction.

Pensez aussi à participer à des activités en groupe pour seniors. Le bureau de conseil de votre section cantonale de l'Association ALzheimer ou encore Pro Senectute peuvent vous renseigner.

 

 

8. Comment puis-je rencontrer d’autres personnes atteintes de démence pour échanger avec elles ?

Il y a diverses façons d’entrer en contact avec d’autres personnes qui sont atteintes d’une démence : des forums de discussion sur Internet, des groupes de personnes atteintes de démence, des activités de groupe comme l’art-thérapie, les après-midis récréatifs, les thés dansants, etc. Le bureau de conseil de votre section cantonale vous renseigne volontiers à ce sujet.