Quels sont les signes précurseurs?

Quelle est la différence entre des oublis occasionnels et le début d'une maladie de démence?  

 

suite

Après le diagnostic:
Et maintenant?

Le diagnostic met un nom sur le soupçon que vous nourrissiez déjà. Votre vie va changer.

 

suite

Loading
Beratungstelefon
ACTUALITÉS

Participation suisse chez Alzheimer Europe

Des nouvelles réjouissantes de la part du Congrès d’Alzheimer Europe qui s’est déroulé du 29 au 31 octobre 2018 à Barcelone. Nous sommes heureux d’annoncer que deux représentant-e-s d’Alzheimer Suisse, plutôt qu’un-e seul-e, s’y sont distingués par leur engagement au niveau international en faveur d’une meilleure qualité de vie avec une démence.

 

Alzheimer Suisse a le plaisir de féliciter :

  • Stefanie Becker, directrice d’Alzheimer Suisse, pour sa réélection au comité d’Alzheimer Europe.
  • Thomas Maurer, membre du groupe de travail « Impuls Alzheimer » d’Alzheimer Suisse, pour sa nomination en tant que membre du groupe de travail européen « European Working Group of People with Dementia ».

 

30 octobre 2018

Davantage d’estime et de soutien pour les proches aidant-e-s

En ce 30 octobre, journée des proches aidant-e-s, le moment est propice pour rappeler les efforts inestimables fournis par de nombreux proches de personnes atteintes de démence. Très souvent, ces personnes font preuve d’un engagement hors du commun pour aider et entourer leurs proches. Engagement largement sous-estimé par l’entourage et dont les proches aidant-e-s elles-mêmes ne sont souvent pas conscient-e-s. Que tous ces proches qui se dévouent pour les personnes atteintes de démence soient ici remerciés ! Ils et elles contribuent de façon déterminante au bien-être de la société tout entière. Mais surtout, chères et chers proches aidant-e-s, soyez aussi conscient-e-s de vos propres besoins et limites. Informez-vous auprès d’Alzheimer Suisse sur la gamme des offres de soutien et de répit

Voir les évènements dans les cantons romands.

 

Nouveau : assistance juridique étendue pour les personnes atteintes de démence

En vertu d’une convention conclue avec Inclusion Handicap, l’association faîtière des organisations de personnes handicapées en Suisse, Alzheimer Suisse fournit désormais une assistance et une représentation juridiques étendues en français, en allemand et en italien aux personnes atteintes de démence. Inclusion Handicap dispense des conseils en matière de droit des assurances sociales et en cas de litiges relevant du droit du travail. L'association renseigne aussi sur les questions d’égalité des chances pour les personnes handicapées.

Les informations fournies par téléphone ou par e-mail sont gratuites. L’association Inclusion Handicap ne perçoit une indemnité forfaitaire unique de 150 francs que si elle prend un mandat en charge ou si elle examine les chances d’aboutir d’une plainte.

 

Le Réseau santé 2025 encourage le « Conseil et suivi » d’Alzheimer Zurich

Chaque année, le Réseau santé 2025 de la ville de Zurich lance un appel à projets liant innovation et soins de santé intégrés. Autrement dit : des projets novateurs qui facilitent notablement la vie des malades en optimisant la collaboration entre les prestataires de soins de santé. C’est Alzheimer Canton de Zurich qui a emporté cette année le prix d’encouragement doté de 10 000 francs parmi les 14 projets soumis.
La prestation « Conseil et suivi » permet aux personnes atteintes de démence et à leur entourage familial et social d’être suivies à long terme à travers les différentes étapes de la maladie. Les personnes concernées sont soutenues individuellement en ce qui concerne le choix et la coordination des prestations d’ordre médico-psycho-social.
Ce prix d’encouragement est financé par la direction de la santé du Canton de Zurich.

 

14 juin: session d'été du Conseil National

Detourner l’attaque à la prévention

Alzheimer Suisse se réjouit de la décision du Conseil national de liquider la motion « Ne pas augmenter les primes pour financer des programmes de prévention ».

 

« Il est dès lors essentiel de disposer de moyens suffisants pour répondre à temps aux défis posés par l’évolution démographique, notamment en matière de maladies non transmissibles multiples. », indique Alzheimer Suisse dans sa lettre aux Conseillers et Conseillères nationales.

 

Des mesures de prévention sont d'importance primordiale, selon Alzheimer Suisse, afin de promouvoir la santé, d’améliorer la qualité de vie des personnes atteintes d’une démence et, notamment, de faire reculer les coûts de la santé.

 

 

30.05.2018

Des nouvelles réjouissantes, mais aussi des déceptions, en provenance du Conseil des Etats

Le Conseil des Etats a adopté à l’unanimité la loi fédérale sur l’analyse génétique humaine (LAGH) - sans l’assortir d’une obligation de divulguer. Alzheimer Suisse se réjouit de constater que son intervention à ce sujet dans le cadre du précédent débat au Conseil national a contribué à ce résultat.


Le débat sur la réforme des prestations complémentaires, par contre, se présente sous un jour plus mitigé : d’une part, le Conseil des Etats persiste dans sa volonté d’adapter les barèmes maximaux pour les loyers, adaptation attendue depuis trop longtemps déjà. Alzheimer Suisse regrette néanmoins le fait que le Conseil des Etats ait manqué d’intégrer dans la réforme des prestations complémentaires l’adaptation des subsides pour les logements protégés. Plus de la moitié des résident-e-s d’établissements médico-sociaux est au bénéfice de prestations complémentaires. Un nombre considérable d’entre eux, dont notamment des personnes atteintes de démence, a besoin de relativement peu de soins. Dans un entourage adapté, disposant d’un service d’encadrement, ces personnes pourraient profiter d’une bonne qualité de vie à un coût moins élevé qu’en EMS. Sous cet angle : une occasion manquée.

 

Evaluation du financement des soins

Cantons et assureurs-maladie doivent garantir une couverture des frais effectifs

La Communauté d’intérêts (CI) Financement des soins propose d’adapter les contributions des caisses maladie, gelées depuis 2011, à l’évolution des coûts. En outre, le financement résiduel par les cantons et les communes devra être réglé selon des critères homogènes dans l’ensemble de la Suisse.

Lisez le détail des propositions dans le Communiqué aux médias et dans l’Argumentaire.

 

 

Nouveau: Vacances destinées spécifiquement aux jeunes malades

Il reste des places pour un séjour au Tessin du 12 au 15 avril 2018. Plus d'informations et inscriptions vous trouverez ici.

 

Journée des malades 2018 le 4 mars

Les proches aidants sont les véritables héroïnes et héros du quotidien

Alzheimer Suisse sait à quel point soins et accompagnement des personnes atteintes de démence soient une tâche éprouvante. Elle profite donc de la Journée des malades avec son slogan « Prendre le temps : pour toi, pour moi, pour nous » pour rappeler le plan d’action de la Confédération. Cette dernière souhaite améliorer la qualité et l’accès aux offres de répit, ainsi que mieux concilier vie professionnelle et prise en charge par des proches.
 
On estime qu’à l’heure actuelle, 148’000 personnes sont atteintes de démence en Suisse. Sur leurs 444’000 proches, près de deux tiers leur prodiguent soins et accompagnement.
 

 

Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HON Ce site respecte les principes de la charte HONcode.
Vérifiez ici.